Dans le cadre de la seconde édition de la campagne sociétale, d’envergure nationale “Tous piétons! A la recherche des pas perdus”, MOBI-O était XX le dans la région de l’Outaouais.
Tout au long du mois d’octobre, des événements ont été réalisé pour la promotion de la pratique de la marche et de la culture piétonne auprès des Québécois.

_89a4382_89a4891

_89a4982-edit

_89a4985

_mg_3356

 

_89a4334

_89a4356


PORTRAIT #1

Chantale, Linda, Jocelyne et Josée

_89a4826-editQuartier-du-Moulin. Jeudi 6 octobre 2016, rencontrées dans la rue Poplar

Matin et soir, ces quatre fonctionnaires de la commission scolaire des Draveurs marchent. Toutes leurs pauses sont dédiées à ce moment d’oxygénation, de plaisir et de rires. “Cela contrebalance avec la position assise que nous avons à longueur de journée, face à notre écran ; notre dos souffre de ces positions de bureau, des études le démontrent” affirme Linda. Mais ce n’est pas uniquement la santé physique que viennent chercher jour après jour les quatre femmes. Le plaisir des yeux et le repos sont des ingrédients essentiels à leurs pauses. “Les arbres, l’incroyable architecture des maisons et la tranquillité de ce quartier motivent nos marches quotidiennes. Bon, il est vrai que le mercredi c’est moins le fun ; c’est le jour de sortie des ordures” nous indique Josée qui ne manque pas de faire rire ses collègues. “Et parfois suivant le sens du vent, si tu as le nez fin comme moi, tu sens les odeurs de l’usine”: les marcheuses sont à deux pas de l’usine de pâtes et papier Canadian International Paper, qui a donné naissance au début des années 1920 au développement des maisons de style Nouvelle-Angleterre de la rue Poplar.
Les marcheuses portent des chaussures de bureau à talon. “Elles sont confortables pour la marche” assure l’une d’elles. Elles ont fière allure, marchant souvent en ligne sur la rue, quand la largeur du trottoir ne contient plus leur ambition de liberté piétonne.

PORTRAIT #2

_mg_3440-edit

PORTRAIT #3

_89a4922-edit-edit

 

 

 

 

 

 


PORTRAIT #4

Christine, Sébastien et Kiera, Val-Tétreau

_89a4961-edit-editMercredi 5 octobre 2016, rencontrés devant une épicerie, rue Bégin

Christine et Sébastien habitent le quartier depuis 3 ans. Ils ne voudraient pas habiter ailleurs… Quand Christine sort marcher c’est souvent pour répondre aux besoins de Kiera, leur chienne. Christine marche tantôt seule, tantôt avec son fils, tantôt en couple comme aujourd’hui. Le trajet varie entre balades dans son quartier, au dépanneur du coin, le long de la rivière, dans le bois où Kiera rencontre bien d’autres amis : des écureuils, des oiseaux, des voisins. Et lorsque la motivation est là, une promenade dans le Vieux-Hull s’impose. Mais l’atmosphère y est plus bruyante. Christine préfère le calme qui règne le long de la rivière.
« Et pendant tes balades de vingt minutes, tu dois en voir des cracs dans le bitume, des choses qui te déplaisent, Christine? ». Christine sourit. Pour elle, le sourire et la sympathie de ses voisins lui font complètement oublier ces petits tracas. Non définitivement, Christine ne voudrait habiter ailleurs qu’ici.

PORTRAIT #5

_mg_3540-edit

 

 

 

 

 

 

Logo Mobio